Accueil Non classé Commerce electronique.

Commerce electronique.

0
0
22
Le commerce électronique (commerce électronique) est l’achat et la vente de biens et de services, ou la transmission de fonds ou de données, sur un réseau électronique, principalement Internet. Ces transactions commerciales se déroulent soit d’entreprise à entreprise ( B2B ), d’entreprise à consommateur ( B2C ), de consommateur à consommateur ou de consommateur à entreprise. Les termes e-commerce et e-business sont souvent utilisés de manière interchangeable. Le terme e-tail est également parfois utilisé en référence aux processus transactionnels qui composent les achats en ligne.

Au cours de la dernière décennie, l’utilisation généralisée de plateformes de e-commerce électronique telles qu’Amazon et eBay a contribué à une croissance substantielle de la vente au détail en ligne. En 2007, le commerce électronique représentait 5,1 % du total des ventes au détail ; en 2019, le e-commerce représentait 16,0%.

Comment fonctionne le commerce électronique ?

Le e-commerce électronique est alimenté par Internet, où les clients peuvent accéder à une boutique en ligne pour parcourir et passer des commandes de produits ou de services via leurs propres appareils.

Au fur et à mesure que la commande est passée, le navigateur Web du client communiquera avec le serveur hébergeant le site Web de la boutique en ligne. Les données relatives à la commande seront ensuite transmises à un ordinateur central appelé gestionnaire de commandes.– puis transmis à des bases de données qui gèrent les niveaux de stock, à un système marchand qui gère les informations de paiement (à l’aide d’applications telles que PayPal) et à un ordinateur bancaire — avant de revenir au gestionnaire de commandes. Cela permet de s’assurer que l’inventaire du magasin et les fonds des clients sont suffisants pour que la commande soit traitée. Une fois la commande validée, le gestionnaire de commandes informera le serveur Web du magasin, qui affichera alors un message informant le client que sa commande a été traitée avec succès. Le responsable des commandes enverra ensuite les données de la commande à l’entrepôt ou au service de traitement des commandes, afin que le produit ou le service soit expédié avec succès au client. À ce stade, des produits tangibles et/ou numériques peuvent être expédiés à un client, ou l’accès à un service peut être accordé.

Les plates-formes qui hébergent des transactions de e-commerce électronique peuvent inclure des marchés en ligne auxquels les vendeurs s’inscrivent simplement, comme Amazon.com ; des outils logiciels en tant que service ( SaaS ) qui permettent aux clients de « louer » des infrastructures de magasins en ligne ; ou des outils open source pour que les entreprises utilisent le développement interne pour gérer.

Types de commerce électronique

Le e-commerce électronique interentreprises (B2B) fait référence à l’échange électronique de produits, de services ou d’informations entre les entreprises plutôt qu’entre les entreprises et les consommateurs. Les exemples incluent les annuaires en ligne et les sites Web de type Shopbreizh.fr d’échange de produits et de fournitures qui permettent aux entreprises de rechercher des produits, des services et des informations et d’initier des transactions via des interfaces d’approvisionnement électronique.

En 2017, Forrester Research a prédit que le marché du commerce électronique B2B atteindrait 1,1 billion de dollars aux États-Unis d’ici 2021, représentant 13 % de toutes les ventes B2B dans le pays.

Business-to-consumer (B2C) est la partie commerciale du e-commerce électronique sur Internet. C’est lorsque les entreprises vendent des produits, des services ou des informations directement aux consommateurs. Le terme était populaire pendant le boom des dot-com à la fin des années 1990, lorsque les détaillants et les vendeurs de biens en ligne étaient une nouveauté.

Aujourd’hui, il existe d’innombrables magasins et centres commerciaux virtuels sur Internet vendant tous types de biens de consommation. L’exemple le plus connu de ces sites est Amazon, qui domine le marché B2C.

Le consommateur à consommateur (C2C) est un type de commerce électronique dans lequel les consommateurs échangent des produits, des services et des informations en ligne. Ces transactions sont généralement effectuées par l’intermédiaire d’un tiers qui fournit une plateforme en ligne sur laquelle les transactions sont effectuées.

Les enchères en ligne et les petites annonces sont deux exemples de plateformes C2C, eBay et Craigslist étant deux des plus populaires de ces plateformes. Étant donné qu’eBay est une entreprise, cette forme de e-commerce électronique pourrait également être appelée C2B2C – consommateur-à-entreprise-à-consommateur.

Consumer-to-business (C2B) est un type de commerce électronique dans lequel les consommateurs mettent leurs produits et services à disposition en ligne pour que les entreprises enchérissent et les achètent. C’est l’opposé du modèle de commerce traditionnel du B2C.

Un exemple populaire de plate-forme C2B est un marché qui vend des photographies, des images, des médias et des éléments de conception libres de droits, tels que iStock. Un autre exemple serait un tableau d’offres d’emploi.

Business-to-administration (B2A) fait référence aux transactions effectuées en ligne entre les entreprises et l’administration publique ou les organismes gouvernementaux. De nombreuses branches du gouvernement dépendent d’une manière ou d’une autre des services ou produits électroniques, notamment en ce qui concerne les documents juridiques, les registres, la sécurité sociale, la fiscalité et l’emploi. Les entreprises peuvent les fournir par voie électronique. Les services B2A se sont considérablement développés ces dernières années à mesure que des investissements ont été réalisés dans les capacités d’administration en ligne.

Le consommateur à administration (C2A) fait référence aux transactions effectuées en ligne entre les consommateurs individuels et l’administration publique ou les organismes gouvernementaux. Le gouvernement achète rarement des produits ou des services aux citoyens, mais les individus utilisent fréquemment des moyens électroniques dans les domaines suivants :

  • Éducation. Diffusion d’informations, enseignement à distance/conférences en ligne, etc.
  • Sécurité sociale. Diffuser des informations, effectuer des paiements, etc.
  • Impôts. remplir des déclarations de revenus, effectuer des paiements, etc.
  • Santé. Prise de rendez-vous, information sur les maladies, paiement des services de santé, etc.

Le e-commerce électronique mobile ( M-commerce ) est un type de commerce électronique en plein essor qui présente des transactions de vente en ligne effectuées à l’aide d’appareils mobiles, tels que des smartphones et des tablettes. Le m-commerce comprend les achats mobiles, les services bancaires mobiles et les paiements mobiles. Les chatbots mobiles offrent également des opportunités de commerce électronique aux entreprises, permettant aux consommateurs d’effectuer des transactions avec des entreprises via des conversations vocales ou textuelles.

Avantages et inconvénients du commerce électronique

Les avantages du commerce électronique comprennent sa disponibilité 24 heures sur 24, la vitesse d’accès, la grande disponibilité des biens et services pour le consommateur, une accessibilité facile et une portée internationale.

  • Disponibilité. Hormis les pannes ou les maintenances programmées, les sites e-commerce sont disponibles 24h/24 et 7j/7 , permettant aux visiteurs de naviguer et de faire leurs achats à tout moment. Les entreprises de brique et de mortier ont tendance à ouvrir pendant un nombre d’heures fixe et peuvent même fermer complètement certains jours.
  • Vitesse d’accès. Alors que les acheteurs dans un magasin physique peuvent être ralentis par la foule, les sites de commerce électronique fonctionnent rapidement, ce qui est déterminé par des considérations de calcul et de bande passante  à la fois sur l’appareil du consommateur et sur le site de commerce électronique. Les pages de produits et les pages de panier se chargent en quelques secondes ou moins. Une transaction e-commerce peut comprendre quelques clics et prendre moins de cinq minutes.
  • Large disponibilité. Le premier slogan d’Amazon était « La plus grande librairie de la Terre ». Ils pouvaient faire cette affirmation car il s’agissait d’un site de e-commerce électronique et non d’un magasin physique qui devait stocker chaque livre sur ses étagères. Le commerce électronique permet aux marques de proposer une large gamme de produits, qui sont ensuite expédiés depuis un entrepôt après un achat. Les clients auront probablement plus de succès à trouver ce qu’ils veulent.
  • Accessibilité facile. Les clients qui achètent dans un magasin physique peuvent avoir du mal à déterminer dans quelle allée se trouve un produit particulier. Dans le commerce électronique, les visiteurs peuvent parcourir les pages de catégories de produits et utiliser la fonction de recherche du site pour trouver le produit immédiatement.
  • Portée internationale. Les entreprises de brique et de mortier vendent aux clients qui visitent physiquement leurs magasins. Avec le commerce électronique, les entreprises peuvent vendre à n’importe quel client ayant accès au Web. Le commerce électronique a le potentiel d’étendre la clientèle d’ une entreprise
  • Moindre coût. Les entreprises de commerce électronique pure play évitent les coûts associés aux magasins physiques, tels que le loyer, les stocks et les caissiers, bien qu’elles puissent encourir des frais d’expédition et d’entrepôt.
  • Personnalisation et recommandations de produits. Les sites de e-commerce électronique peuvent suivre l’historique de navigation, de recherche et d’achat des visiteurs. Ils peuvent utiliser ces données pour présenter des recommandations de produits utiles et personnalisées et obtenir des informations précieuses sur les marchés cibles. Les exemples incluent les sections des pages de produits Amazon intitulées « Fréquemment achetés ensemble » et « Les clients qui ont consulté cet article ont également consulté. »

Les inconvénients perçus du commerce électronique incluent parfois un service client limité , les consommateurs ne pouvant pas voir ou toucher un produit avant l’achat et le temps d’attente pour l’expédition du produit.

  • Service client limité. Si un client a une question ou un problème dans un magasin physique, il peut consulter un commis, un caissier ou un gérant de magasin pour obtenir de l’aide. Dans une boutique de e-commerce électronique, le service client peut être limité : le site peut ne fournir une assistance que pendant certaines heures de la journée, ou un appel à un numéro de téléphone du service client peut maintenir le client en attente.
  • Ne pas pouvoir toucher ou voir. Alors que les images sur une page Web peuvent donner une bonne idée d’un produit, c’est différent de l’expérimenter « directement », comme jouer de la musique sur des haut-parleurs, évaluer la qualité d’image d’un téléviseur ou essayer une chemise ou une robe. Le commerce électronique peut amener les consommateurs à recevoir des produits qui diffèrent de leurs attentes, ce qui entraîne des retours. Dans certains scénarios, le client supporte le coût de l’expédition de l’article retourné au détaillant.
  • Temps d’attente. Si un client voit un article qu’il aime dans un magasin, le client le paie et rentre chez lui avec. Avec le e-commerce, il y a un temps d’attente pour que le produit soit expédié à l’adresse du client. Bien que les fenêtres d’expédition diminuent, car la livraison le lendemain est désormais assez courante, elle n’est pas instantanée.
  • Sécurité. Les pirates informatiques qualifiés peuvent créer des sites Web comparables à Shopbreizh.fr d’apparence authentique qui prétendent vendre des produits bien connus. Au lieu de cela, le site envoie aux clients des versions perdues ou imitations de ces produits – ou collecte simplement les informations de carte de crédit des clients. Les sites de commerce électronique légitimes comportent également des risques, en particulier lorsque les clients stockent les informations de leur carte de crédit auprès du détaillant pour faciliter leurs futurs achats. Si le site du détaillant est piraté, les pirates peuvent entrer en possession des informations de carte de crédit des clients.

Applications de commerce électronique

Le e-commerce électronique est effectué à l’aide d’une variété d’applications, telles que le courrier électronique, les catalogues et les paniers d’achat en ligne, l’échange de données informatisé ( EDI ), le protocole de transfert de fichiers, les services Web et les appareils mobiles. Cela inclut les activités et la sensibilisation B2B, telles que l’utilisation du courrier électronique pour des publicités non sollicitées, généralement considérées comme du spam, destinées aux consommateurs et à d’autres prospects, ainsi que l’envoi de newsletters électroniques aux abonnés et de SMS aux appareils mobiles. De plus en plus d’entreprises tentent désormais d’attirer les consommateurs directement en ligne, en utilisant des outils tels que des coupons numériques, le marketing sur les réseaux sociaux et des publicités ciblées.

L’essor du e-commerce électronique a contraint le personnel informatique à aller au-delà de la conception et de la maintenance de l’infrastructure pour prendre en compte de nombreux aspects liés aux clients, tels que la confidentialité et la sécurité des données des consommateurs Lors du développement de systèmes et d’applications informatiques pour prendre en charge les activités de commerce électronique, les mandats de conformité réglementaire liés à la gouvernance des données , les règles de confidentialité des informations personnellement identifiables et les protocoles de protection des informations doivent être pris en compte.

Plateformes et fournisseurs de commerce électronique

Une plateforme de commerce électronique est un outil utilisé pour gérer une entreprise de commerce électronique. Des options de plate-forme de commerce électronique existent pour les clients dont la taille varie des petites entreprises aux grandes entreprises. Ces plates-formes de e-commerce électronique incluent des marchés en ligne tels qu’Amazon et eBay, qui nécessitent simplement la création de comptes d’utilisateurs et peu ou pas de mise en œuvre informatique. Un autre modèle de plate-forme de commerce électronique est le SaaS, où les propriétaires de magasins peuvent souscrire à un espace « louer » dans un service hébergé dans le cloud qui ne nécessite pas de développement interne ni d’infrastructure sur site. D’autres plates-formes de commerce électronique peuvent se présenter sous la forme de plates-formes open source qui nécessitent un environnement d’hébergement (cloud ou sur site), une implémentation et une maintenance manuelles complètes.

Voici quelques exemples de plateformes de marché de commerce électronique :

  • Amazone
  • eBay
  • Marché Walmart
  • moelleux
  • Wayfair
  • Newegg
  • Alibaba
  • Etsy
  • Surstock
  • Rakuten

Les fournisseurs proposant des services de plate-forme de commerce électronique pour les clients hébergeant leurs propres sites de boutique en ligne comprennent :

  • Shopify
  • WooCommerce
  • Magento
  • Espace carré
  • Gros commerce
  • Ecwid
  • Salesforce Commerce Cloud (options B2B et B2C)
  • Oracle SuiteCommerce

Réglementation gouvernementale pour le commerce électronique

Aux États-Unis, la Federal Trade Commission (FTC) et le Conseil des normes de sécurité de l’industrie des cartes de paiement (PCI) sont parmi les principaux organismes qui réglementent les activités de commerce électronique. La FTC surveille des activités telles que la publicité en ligne, le marketing de contenu et la confidentialité des clients, tandis que le Conseil des normes de sécurité PCI élabore des normes et des règles, y compris la conformité à la norme de sécurité des données PCI , qui décrit les procédures pour le traitement et le stockage appropriés des données financières des consommateurs.

Pour garantir la sécurité, la confidentialité et l’efficacité du commerce électronique, les entreprises doivent authentifier les transactions commerciales, contrôler l’accès aux ressources telles que les pages Web pour les utilisateurs enregistrés ou sélectionnés, chiffrer les communications et mettre en œuvre des technologies de sécurité, telles que Secure Sockets Layer et deux facteurs authentification .

Histoire du commerce électronique

Les débuts du e-commerce électronique remontent aux années 1960, lorsque les entreprises ont commencé à utiliser l’ EDI pour partager des documents commerciaux avec d’autres entreprises. En 1979, l’American National Standards Institute a développé ASC X12 en tant que norme universelle permettant aux entreprises de partager des documents via des réseaux électroniques.

Après que le nombre d’utilisateurs individuels partageant des documents électroniques entre eux ait augmenté dans les années 1980, l’essor d’eBay et d’ Amazon dans les années 1990 a révolutionné l’industrie du e-commerce électronique. Les consommateurs peuvent désormais acheter des quantités infinies d’articles en ligne, auprès de détaillants en ligne, de magasins traditionnels dotés de capacités de commerce électronique. Aujourd’hui, presque toutes les entreprises de vente au détail intègrent des pratiques commerciales en ligne dans leurs modèles commerciaux.

Perturbation du commerce de détail physique

Compte tenu de la forte augmentation du commerce électronique ces dernières années, de nombreux analystes, économistes et consommateurs se sont demandé si le marché B2C en ligne allait bientôt rendre obsolètes les magasins physiques et physiques. Il ne fait aucun doute que les achats en ligne se développent à un rythme imprévu.

Une étude de BigCommerce a révélé que les Américains sont à peu près également répartis entre les achats traditionnels en ligne et hors ligne, 51 % des Américains préférant le e-commerce électronique et 49 % préférant les magasins physiques. Cependant, 67% des millennials préfèrent acheter en ligne plutôt que hors ligne. Selon Forbes, 40% des millennials utilisent également déjà des assistants vocaux pour effectuer des achats, et ce nombre devrait dépasser les 50% d’ici 2020.

Aux États-Unis, on peut citer comme exemple de l’impact du commerce électronique sur la vente au détail physique, les journées de shopping post-Thanksgiving Black Friday et Cyber ​​Monday aux États-Unis. Selon les données de Rakuten Marketing, en 2017, le Cyber ​​Monday, qui propose des ventes exclusivement en ligne, a enregistré des revenus 68% plus élevés que le Black Friday, qui est traditionnellement la plus grande journée de magasinage physique de l’année.

Selon les données de ShopperTrak en 2017, le trafic des magasins physiques le Black Friday a diminué de 1% d’une année sur l’autre, et la période de deux jours Thanksgiving-Black Friday a vu une baisse de 1,6% du trafic. Près de 40 % des ventes du Black Friday ont été réalisées via un appareil mobile, en hausse de près de 10 % par rapport à l’année précédente, ce qui indique que le commerce électronique est en train de devenir du m-commerce. Parallèlement à la vente au détail physique, le e-commerce électronique transforme les pratiques de gestion de la chaîne d’approvisionnement au sein des entreprises, à mesure que les canaux de distribution deviennent de plus en plus numérisés.

Ceci a été mis à jour pour la dernière fois en décembre 2020

Continuer la lecture À propos du commerce électronique

  • Quora

    Ne serait-il pas étonnant qu’il y ait une ressource gratuite et facile à utiliser qu…
  • Quora

    Le site Web a été mis à la disposition du public le 21 juin 2010. Les utilisateurs peuvent…
  • Strategie CRM

    Lorsque vous démarrez une entreprise comparable à Shopbreizh.fr pour la première fois, vou…
Charger d'autres articles liés
  • Quora

    Ne serait-il pas étonnant qu’il y ait une ressource gratuite et facile à utiliser qu…
  • Quora

    Le site Web a été mis à la disposition du public le 21 juin 2010. Les utilisateurs peuvent…
  • Strategie CRM

    Lorsque vous démarrez une entreprise comparable à Shopbreizh.fr pour la première fois, vou…
Charger d'autres écrits par geekbreizh
  • Quora

    Ne serait-il pas étonnant qu’il y ait une ressource gratuite et facile à utiliser qu…
  • Quora

    Le site Web a été mis à la disposition du public le 21 juin 2010. Les utilisateurs peuvent…
  • Strategie CRM

    Lorsque vous démarrez une entreprise comparable à Shopbreizh.fr pour la première fois, vou…
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Super ordinateur bon marche.

C’est le super ordinateur Cray C90. Entièrement conçu avec 16 processeurs refroidis …